Mettre la compétence au centre de la pédagogie et dupliquer le modèle : cas pratique

Accueil » Articles » Cas pratiques » Mettre la compétence au centre de la pédagogie et dupliquer le modèle : cas pratique
Découvrez comment une prestigieuse Business School internationale basée à Genève a révolutionné son approche pédagogique en mettant la compétence au cœur de son cursus.

Client

Une Business School internationale

Principaux bénéfices​

  • Gestion du référentiel
  • Duplication dans d’autres écoles
  • Transformation des évaluations en notes
  • Fiabilité et simplification
  • Monitoring
  • Accompagnement au changement

Cette Business School internationale, située à Genève, propose un cursus allant du Bachelor au doctorat.

Elle est labellisée B Corp (entreprise à impact positif) et elle met la compétence au centre de sa formation, en privilégiant l’entrée par soft skills interdisciplinaires à l’entrée par matières.

Elle a adopté une grille a 4 niveaux d’acquisition de compétences. Chaque année, du Bachelor au Master, un niveau doit être franchi par l’étudiant.

L’école, créée à l’initiative de chefs d’entreprises, veille à adapter en permanence sa formation aux besoins. Son référentiel de formation doit donc être très structuré et facile à mettre à  jour.

L’école est en expansion et envisage de nouvelles implantations dans plusieurs villes, sur le même modèle, qu’elle dupliquera.

Maintenir l’excellence et dupliquer le modèle​

Pour faciliter son expansion, l’école souhaitait un outil de gestion pédagogique facilitant l’industrialisation de son modèle basé sur l’acquisition de compétences transdisciplinaires.

Cet outil devait, bien sûr, faciliter la gestion du référentiel de formation et des grilles d’évaluation mais aussi apporter aux étudiants et aux enseignants les repères nécessaires.

Il devait aussi s’intégrer avec le système d’information existant.

Excel n’était plus viable : problèmes de versions de référentiels, de notes pour l’ECTS, d’absence d’historique d’évaluations et de monitoring, d’attrait et de projection pour les étudiants, et bien d’autres.

Les outils de vie scolaire et les ERP ne sont pas des plateformes pédagogiques et sont encore moins adaptés quand il s’agit de mettre en œuvre l’approche par compétences. Pour maintenir le haut niveau de qualité pédagogique que l’école revendique, elle nécessite un logiciel spécifiquement conçu pour cela.

La direction de l’école a consulté plusieurs prestataires de solutions.

C’est Eduxim qu’elle a choisi : la seule plateforme véritablement conçue pour l’approche par compétences.

La solution proposée par EDUXIM​

Le responsable pédagogique de la Business School a pris la direction du projet et a assuré la coordination entre l’ensemble de l’équipe pédagogique et EDUXIM.

Un premier référentiel de compétences a été intégré dans la plateforme pour tester la prise en main auprès des enseignants, qui ont été formés par Eduxim, en concertation avec le responsable pédagogique. La formation a permis aux enseignants de maîtriser la plateforme et de découvrir comment elle peut améliorer leurs méthodes d’évaluation. 

10 tutoriels vidéo ont été réalisés pour s’y référer à tout moment : comment évaluer les étudiants avec Eduxim, comment consulter un bilan de compétences, créer une évaluation, la supprimer, etc.

Une fois l’outil maîtrisé par l’équipe pédagogique, il a été réndu accessible aux étudiants, qui l’ont immédiatement adopté.

Pendant tout le processus, la direction s’est assurée de la conformité du déploiement avec ses ambitions.

Des résultats concrets​

  • L’outil est jugé simple par l’équipe pédagogique, les élèves et la direction.
  • Une simplification considérable dans la gestion du référentiel de compétences : les mises à jour sont maintenant automatisées et centralisées. L’équipe pédagogique dégage du temps supplémentaire pour l’accompagnement des étudiants.
  • Les étudiants peuvent désormais visualiser leur progression, identifier leurs forces et les axes d’amélioration.
  • Les évaluations sont interprétées en notes automatiquement et retranscrites dans l’ERP pour faciliter les équivalences européennes ECTS. Fini le travail fastidieux de transcription!
  • La direction dispose de données agrégées qui font apparaitre la valeur de la formation et nourrissent l’analyse des besoins en lien avec les entreprises partenaires de l’école.
  • L’outil fait désormais un tout avec l’ingénierie pédagogique, pour être dupliqué dans de nouvelles implantations.

Les facteur clés de succès

  • Un besoin clairement identifié
  • Un alignement entre direction et équipe pédagogique
  • Un chef de projet investi dans le déploiement de l’outil
  • Un programme d’accompagnement au changement auprès des utilisateurs mené par Eduxim.
Partager

Articles similaires

Se faire rappeler