Approche par compétences : les 9 types d’évaluation

Accueil » Articles » Les différents types d'évaluation » Approche par compétences : les 9 types d’évaluation
Quels sont les différents types d'évaluation pédagogiques ? A qui et à quoi les 9 types d'évaluation servent-ils ? Comment les différents types d'évaluation peuvent-ils enrichir l'apprentissage dans votre établissement ? Tour d'horizon.

Les 9 types d’évaluation sont des outils conçus pour adapter et évaluer l’impact de la pédagogie sur les étudiants. Conçues pour apporter une aide au pilotage pédagogique aux enseignants et à la direction d’établissement, elles sont également très précieuses pour les étudiants. Évaluer les apprenants de manière pertinente contribue aussi à les motiver et à leur donner les moyens de progresser en devenant acteur de leur propre apprentissage.

A contrario, mal structurée, une évaluation peut accroître l’anxiété des étudiants et des enseignants et sa mise en œuvre peut s’avérer chronophage. Et en tant qu’enseignant, vous savez que les progrès des élèves ne se résument pas à un chiffre sur un bulletin de notes.

Au cours de cet article, nous allons recenser, définir et explorer le potentiel de chaque type d’évaluation.
Nous débuterons par brosser les 3 principaux rôles des évaluations puis nous découvrirons les 9 types d’évaluations les plus répandues associées à chacun de ces rôles.

Table des matières

Quels sont les différents rôles des évaluations ?

Les différents types d’évaluation peuvent vous aider à mieux appréhender les progrès de chaque étudiant, et ce de différentes manières. Cette connaissance peut orienter les stratégies d’enseignement que vous utilisez et peut conduire à différentes adaptations.
On site généralement 3 formes d’évaluation, chacune ayant un objectif différent et se déroulant à un moment différent de l’apprentissage :
 
  • L’évaluation de l’apprentissage (Assessment of learning) qui validera l’acquis en fin de parcours. On citera notamment les évaluations sommative et certificative.
  • L’évaluation pour l’apprentissage (Assessment for learning) qui vient soutenir l’apprentissage des notions et l’adapter. On citera notamment l’évaluation formative et l’évaluation diagnostique.
  • L’évaluation comme apprentissage (Assessment as learning). On citera les évaluations par les pairs, les auto-évaluations ou encore les évaluations ipsatives.
L’évaluation comme apprentissage peut être assimilée à l’évaluation pour l’apprentissage dans son acception la plus large, comme le propose Myriam Girouard-Gagné, doctorante en sciences de l’éducation à l’Université de Montréal [Girouard-Gagné, M. (2021). L’évaluation pour l’apprentissage à l’éducation supérieure : qu’en est-il? Initio, 9 (1)]
Un enseignant est au côté d'une jeune étudiante, devant son ordinateur.
Les différents rôles de l'évaluation des compétences.

L’évaluation DE l’apprentissage (Assessment of learning)

Ce type d’évaluation, qui prend la forme d’une évaluation sommative ou certificative, « permet de faire un état des lieux des acquis de l’apprenant à des moments clés d’un parcours » [Alexandra Coudray, Bulletin de veille n°3, Canopé, 2022].
 
Les évaluations de l’apprentissage sont généralement basées sur l’année d’études et peuvent inclure :
  • Des contrôles ou examens,
  • Des dossiers,
  • Des projets,
  • Des tests standardisés ou normalisés.

Elles sont souvent assorties d’une note qui permet de communiquer les résultats aux enseignants, aux parents, aux apprenants et à l’administration de l’établissement.

L’évaluation POUR l’apprentissage (Assessment for learning)

L’évaluation POUR l’apprentissage permet d’adapter votre stratégie d’apprentissage au fur et à mesure du parcours. Les évaluations formatives sont donc réalisées en continu pendant le processus d’apprentissage au bénéfice des étudiants et des enseignants.
 
Citons un article de Profinnovant.com : « Il est important de souligner que l’évaluation formative des apprentissages ne se limite pas à l’attribution de notes ou de scores. Elle relève davantage d’une démarche pédagogique, orientée vers la formation et l’autoformation, plutôt que d’un simple contrôle des connaissances. »

L’évaluation COMME apprentissage (Assessment as learning)

L’évaluation en tant qu’apprentissage implique activement les apprenants dans le processus d’apprentissage. Elle enseigne la pensée critique, la résolution de problèmes et encourage les étudiants à se fixer des objectifs réalisables et à mesurer objectivement leurs progrès.
 
Lorna M. Earl et justin Green écrivent dans L’évaluation comme apprentissage : la mettre réellement en œuvre, 2020 : 
  « (…) si l’évaluation pour apprendre (assessment for learning) correspond à la collecte d’information sur l’apprenant par l’enseignant afin de prendre les décisions pédagogiques adéquates, pour sa part, l’évaluation en tant qu’apprentissage (evaluation as learning) est du ressort des apprenants eux-mêmes. Elle décrit le processus par lequel l’apprenant prend en charge, progressivement et à dessein, la responsabilité de ses apprentissages et décide des prochaines étapes de ce processus. »
 
Il en ressort donc que l’évaluation comme apprentissage suppose :
  1. La responsabilité de l’apprenant : l’apprenant prend progressivement la responsabilité de ses propres apprentissages et décide des prochaines étapes du processus.
  2. Un processus actif de restructuration cognitive : l’apprentissage ne se résume pas à un simple transfert d’idées d’un enseignant à un apprenant. C’est un processus actif de restructuration cognitive qui se produit lorsque l’individu interagit avec de nouvelles idées.
  3. L’autonomie et la prise de décision : en encourageant les apprenants à s’engager activement dans leur propre compréhension, l’évaluation en tant qu’apprentissage favorise l’autonomie et la prise de décision.
 
L’évaluation comme apprentissage induit la plus grande clarté sur les objectifs d’apprentissage et sur les critères d’évaluation ainsi que leur partage avec les étudiants. Ce principe de transparence au service des étudiants est une valeur centrale qui a guidé la conception de la plateforme Eduxim par exemple.
 
Image de deux mains tenant une feuille de papier blanc notée EVALUATION
Une étude portant sur l’apprentissage des mathématiques a montré que dans la plupart des cas, les étudiants estiment qu’une tâche est plus intéressante et engageante non pas en raison de son contenu, mais parce que l’objectif d’apprentissage est clairement dévoilé. »
 
Dans la suite de ce mémo, nous explorerons plusieurs modes d’évaluation en tant qu’apprentissage comme les évaluations ipsatives, les auto-évaluations, les évaluations par les pairs et enfin les évaluations normatives.

9 types d'évaluation des compétences à connaitre

L’évaluation de l’apprentissage
[1] Évaluation sommative
[2] Évaluation certificative
[3] Évaluation critériée
L’évaluation pour l’apprentissage
[4] Évaluation formative
[5] Evaluation diagnostique
L’évaluation comme apprentissage
[6] Évaluation ipsative
[7] Auto-évaluation
[8] Évaluation par les pairs
[9] Évaluation normative

Évaluation sommative

Objectif : L’évaluation sommative se déroule à la fin d’une période d’apprentissage (comme un semestre ou une année scolaire). Elle vise à évaluer les acquis des élèves par rapport à un référentiel ou à des normes.

Exemple : Examens finaux, tests standardisés et projets de fin de trimestre.

Les évaluations sommatives fournissent une vue d’ensemble de la réussite des élèves et orientent les décisions concernant la progression ou la certification.

Évaluation certificative

Objectif : L’évaluation certificative est utilisée pour délivrer des certifications, diplômes ou attestations. Elle valide les compétences acquises par les apprenants.

Exemple : Examens nationaux, permis de conduire, certifications professionnelles.

L’évaluation certificative est essentielle pour l’obtention de qualifications officielles.

Évaluation critériée

Objectif : L’évaluation critériée se concentre sur des critères spécifiques d’apprentissage. Elle permet d’analyser les compétences des élèves par rapport à des objectifs précis.

Exemple : Grilles d’évaluation, rubriques de notation.

L’évaluation critériée favorise une compréhension fine des forces et des faiblesses des apprenants.

Évaluation formative

Objectif : Les évaluations formatives sont réalisées pendant le processus d’apprentissage pour fournir des retours continus. Elles aident les enseignants à comprendre la progression des élèves et à identifier les axes d’amélioration.

Exemple : Quiz, discussions en classe.

Les évaluations formatives guident les élèves vers l’atteinte des objectifs d’apprentissage.

Évaluation diagnostique

Objectif : L’évaluation diagnostique est similaire à l’évaluation formative. Elle permet d’identifier les forces et les faiblesses des élèves dès le début du processus d’apprentissage.

Exemple : Pré-tests, quiz diagnostiques, tests de préparation.

Ces évaluations orientent l’enseignement pour répondre aux besoins individuels des élèves.

Évaluation ipsative

Objectif : L’évaluation ipsative compare les progrès d’un élève par rapport à ses propres performances antérieures. Elle ne vise pas à établir des classements entre élèves.

Exemple : Auto-évaluations, portfolios.

L’évaluation ipsative encourage la réflexion personnelle et la croissance individuelle.

Auto-évaluation

Objectif : L’auto-évaluation permet à l’apprenant de réfléchir sur ses compétences, ses connaissances et son propre apprentissage.

Exemple : Évaluations personnelles, journaux de bord.

L’auto-évaluation favorise l’autonomie et la prise de conscience de ses progrès.

Évaluation par les pairs

Objectif : L’évaluation par les pairs implique que les élèves évaluent le travail de leurs camarades. Elle encourage la collaboration et le développement de compétences d’analyse critique.

Exemple : Évaluations de projets en binôme, rétroactions entre pairs.

L’évaluation par les pairs renforce la communication et la compréhension mutuelle.

Évaluation normative

Objectif : L’évaluation normative compare les performances d’un élève à celles d’un groupe de référence (par exemple, une classe, une cohorte).

Exemple : Tests standardisés avec des scores relatifs.

L’évaluation normative situe l’élève par rapport à ses pairs et permet de repérer les écarts significatifs.

Conclusion : Les avantages des évaluations des compétences

L’évaluation des compétences dans l’enseignement présente de nombreux avantages pour les apprenants, les enseignants et les établissements. Voici quelques-uns des avantages :

  1. Rétroaction constructive : l’évaluation des compétences permet aux apprenants de recevoir des retours spécifiques sur leurs performances. Cela les aide à comprendre leurs forces et leurs faiblesses, et à s’améliorer progressivement.

  2. Orientation pédagogique : les enseignants peuvent adapter leur enseignement en fonction des résultats des évaluations. Ils peuvent identifier les domaines où les apprenants ont besoin d’un soutien supplémentaire et ajuster leurs méthodes d’enseignement en conséquence.

  3. Motivation et engagement : l’évaluation des compétences encourage les apprenants à s’investir davantage dans leur apprentissage. Savoir qu’ils seront évalués motive les étudiants à se préparer sérieusement et à participer activement aux cours.

  4. Validation des acquis : l’évaluation atteste des compétences acquises par les apprenants. Cela peut être utile lors de la recherche d’emploi ou de la poursuite d’études supérieures.

  5. Amélioration continue : en identifiant les lacunes et les besoins des apprenants, l’évaluation des compétences favorise leur développement continu. Cela contribue à former des professionnels compétents et bien préparés.

  6. Transparence et équité : des critères d’évaluation clairs et objectifs garantissent une évaluation équitable pour tous les apprenants. Cela renforce la confiance dans le système éducatif.

En somme, l’évaluation des compétences est un outil essentiel pour promouvoir l’apprentissage, le développement personnel et la qualité de l’enseignement.

Partager

Articles similaires

Se faire rappeler